Restrictions estivales sur les spots de la côte d’Émeraude

Comme chaque année, les différentes mairies mettent en place des mesures visant la sécurité et la bonne cohabitation entre plaisanciers et plagistes.

Nous avons décidé de regarder les arrêtés dans les communes des principaux spots de la côte Nord. Vous trouverez donc, plus bas dans cette page, une liste non exhaustive, des restrictions sur les principaux spots de la côte d’Émeraude.

Attention aux dates d’application : certaines municipalités mettent en place les restrictions avant le 1er juillet et après le 1er septembre.

Rappel de règles de bon sens

* Respecter les restrictions mises en place par les mairies,
* s’écarter des plagistes pour décoller son aile,
* se tenir éloigné des zones de baignade,
* éviter la navigation par vent onshore ou faible ne permettant pas de s’éloigner,
* informer cordialement les pratiquants ne respectant pas les règles de base et les restrictions (que vous connaîtrez puisque vous êtes en train de lire cet article !).

Baie de Beaussais (entre Lancieux et Saint-Jacut)

Il est fortement conseillé de se décaler au centre de la baie pour décoller à marée basse, en fond de baie à marée haute.

Lancieux

Période d’application : du 1er juillet au 31 août
La plage de Saint-Sieu est interdite à la navigation. La petite plage des Briantais également. Suivant les marées, le décollage s’effectue en fond de baie (à la roche Morin) ou à la tête de chien.

Saint-Jacut

Période d’application : du 1er juillet au 31 août
La plage des Rougerets est interdite à la navigation. Les plages de la Pissote et de la Manchette sont interdites à marée haute.

Application spécifique aux foils

La mise à l’eau s’effectue à la tête de chien et navigation obligatoire en dehors des 300m.

Saint-Malo

Période d’application : du 4 juillet au 1er septembre
Zone obligatoire de décollage située entre l’hôtel Kyriad (immeuble n°45 Chaussée du Sillon) et l’escalier d’accès à la plage face à l’avenue Fuentes. Cette zone fait 300m de large sur au moins 40m de profondeur (si moins de profondeur décollage interdit). Cette zone est délimitée à l’aide de fanions de couleurs vives. De plus, de pavillons spécifiques flottent de part et d’autre de l’aire technique sur 2 mâts à hauteur de 4 mètres.
La zone de pratique permettant aux kitesurfeurs à la fois d’évoluer et de traverser la zone des 300 mètres est définie dans la bande suivante : côté ouest, escalier d’accès à la plage en face de l’hôtel Kyriad, côté Est, escalier d’accès à la plage face à l’avenue Fuentes.
Cette zone est une zone de transit vous permettant d’atteindre la zone des 300m.
Après discussion avec les sauveteurs de la zone, la zone est ouverte jusqu’à 6m70 de hauteur d’eau. Au-delà, la zone est fermée, donc le kitesurf est interdit sur le sillon au-dessus de 6m70 d’eau.

Merci de ne pas pratiquer au bord de l’eau dans cette aire technique : cela empêche les autres pratiquants de se mettre à l’eau et augmente fortement le risque d’accidents.

Attention, spot en péril

Nous avons frôlé il y a quelques années, l’interdiction pure et simple de pratiquer le kitesurf sur la plage du Sillon.
La mairie de Saint-Malo reçoit de nombreux courriers de riverains agacés par le comportement de certains pratiquants (et pas uniquement l’été). Aucun incident ne sera toléré sous peine de se voir interdire la pratique de notre sport favori sur le spot.

Saint-Lunaire

Période d’application : du 15 juin au 15 septembre
La pratique du kitesurf est interdite sur toutes les plages de la commune entre 10h00 et 20h00 (article 5 de l’arrêté)

Saint-Cast

Période d’application : du 15 juin au 15 septembre
Sur les spots de la Grande Plage et Pen Guen, la pratique du kitesurf est autorisée avant 10h00 et après 19h30, à condition que la mer soit descendue à un niveau plus bas que la mi-marée.

Dinard

Un certain flou artistique concerne la réglementation de la pratique sur Dinard. Je vous laisse seul juge de l’arrêté ci-dessous.
A priori, selon l’article 12 de l’arrêté, la pratique du cerf volant sur la plage est autorisée uniquement avant 10h et après 19h du 15 avril au 15 octobre (le kitesurf est-il considéré comme cerf volant ?).
Toute l’année, la pratique du kitesurf est autorisée à condition de :
– gonfler, préparer et décoller à moins de 5m du bord de l’eau (???)
– d’emprunter le chenal balisé pour s’éloigner de la zone des 300m.

Autres spots

Sables d’Or : emprunter le chenal pour sortir de la bande des 300m.
Caroual : la zone de baignade est bien délimitée au Nord de la plage, donc navigation au sud. Pas de restriction particulière.
Jullouville : évolution dans les zones d’activité nautique, pas de restrictions particulières (évidemment, ne pas naviguer dans les zones de baignade surveillée). Attention, si la marée est haute et que le temps est ensoleillé, il y a pas mal de baigneurs (même dans les zones d’activité nautique) : naviguer au-delà des 300 mètres (bouées jaunes) ou attendre la marée basse.

Nous n’avons pas répertorié tous les spots de la côte d’Émeraude. Si lors de vos ballades ou sessions, vous repérez un panneau indiquant la réglementation concernant le kitesurf, merci de nous contacter afin que nous puissions partager l’information.

Cas particuliers non répertoriés

Sur certains spots, la sortie de la bande des 300m par le chenal de navigation est autorisée. A vous de voir in situ si c’est le cas.

Pour rappel, il existe une nouvelle réglementation en vigueur depuis le 1er juin pour la navigation au-delà de la bande des 300m.